Europe

HI-HAN (EO) de Jerzy Skolimowski ensélection officielle dufestival de Cannes 2022: Notre criticism

Par Nathanaël B. , Julie M., Graziella L. · Publiéle 28 mai2022 à 19h26

C’étaitl’une des grandes amazes the Cannes Film Festival 75e. “Hi-Han”, de Jerzy Skolimowski, suit lestribulations d’unâne. The traverse is découvrela cruauté humaine, unevéritable claquees thétique, using yeux.

Rosk Thierry FremoLedélé gué général du Cannes Film FestivalAnnoncéque Hello HanUnfilm tourné du point de vue d’unâne, allait faire partiedela compétition officielledela 75e edition, Le sréaction sontété un peucircon spectes. pouvaits’attendre à unfilmunpeu ridicule outropétrange, il n’en est rien, Hello Han (Du nom de l’âne enquestion) estune belléus site. Le Polonais Jerzy SkolimowskiCinéasteculte de l’artet d’essaides années 1970et 1980 est de rière la caméraet faitdecette aventure un véritable Cleeve core..

Avec Hello HanOu Eo dans sa version originale, ce n’est past antl’ânequi intéres sequela façondontles humains levoient. Tour à tour, il fera la rencontre de camionneurs, de hooligans, de dirigeants d’abattoir, età chaquefois, c’est à unenouvelle for me de violence quelepauvre Animal serum showdown. Other personality protagonists are Isabelle Huppert’s protagonists, Isabelle Huppert, and Isabelle Huppert. Très grandadmirateurde Robert BressonLeréalisateurn’apascachés’être inspiré d’Balthazar everywhereL’histoire estune variations should not be.

Synopsis:

Le monde est unlieum ystérieux, surtout vuà traversles yeux d’un animal. Sur son chemin his, Hi-Han, unânegrisauxyeux mélancoliques, rencontre des gens bien et d’autres mauvais, faitl’expérience de la peine, et larouedela fortune transform etour à toursachance endésa streetson déses poirenbonheurinatten. Mais jamais, à aucun Instant, il ne perdson innocence.

Notre Criticism:

Même s’ilale think vide et qu’il avance souvent au hasard, l’âne Hi-Hanestun véritable personnage de cinema.. Son destin his est bouleversant et il est difficiledene pasê treému. Les expérimentations visuel les ducinéaste marquent larétine et fontde Hi-Han unegrande claquees thétique.Grande Crusaders antispecismLe film n’en rajoute jamais pour indigner gratuitement, il ne faitque montrar laré alité dutraitement que l’onré serve aux animaux quiont le malheur de croiser des humainsmal intention nés, ou tout simplement cruises.

La magnifique bande-originale souligne la dimension chaos dulong-métrage. La forme finit par rejoindre le fond, notamment lorsque l’image change de couleuret devient leté moindela brutalité surlaquelle reposentles rencontres del’animal. C’estun film à nepas mettreentre toutes les mains, mais il estimportant de le voir, autant pour son fondque pourlamanière dontil dynamite le cadre. 84 anse, Jerzy Skolimowski prouve qu’il n’a clairement pas perdu la main et quelesjeunes génération sontencore beaucoupd’inspiration à tirer delasienne.

(function (d, s)
{
var js, fjs = d.getElementsByTagName(s)[0];
js = d.createElement(s);
js.src=”https://connect.facebook.net/fr_FR/sdk.js#xfbml=1&version=v3.1&appId=779681375421332&autoLogAppEvents=1″;
fjs.parentNode.insertBefore(js, fjs);
}(document, ‘script’));

https://www.sortiraparis.com/loisirs/cinema/articles/276009-hi-han-eo-de-jerzy-skolimowski-en-selection-officielle-du-festival-de-cannes-2022-notre-critique HI-HAN (EO) de Jerzy Skolimowski ensélection officielle dufestival de Cannes 2022: Notre criticism

Back to top button